Ortie

Ortie
  • L’ortie est une des plantes qui dispose de grandes propriétés médicinales. Elle est antiallergique, anti-anémique, antibactérienne, anti-inflammatoire, dépurative, diurétique, galactagogue (stimule la montée de lait chez la femme qui allaite), nutritive, tonique, etc. Elle régénère le corps, stimule la vitalité, active le métabolisme, aide à éliminer les toxines.
  • C’est aussi une plante riche en fer qui donne beaucoup d’énergie!

CUEILLETTE

  • On peut cueillir toute la plante de fin avril à la fin mai. À l’été et à l’automne, on peut toujours cueillir les nouvelles pousses au bout des feuilles parce que la tige devient trop fibreuse.
  • L’ortie ça pique (les poils des orties sont urticants) ! Donc munissez-vous de gants (assez épais car les gants fins, type en latex, peuvent être transpercés par les poils urticants) et aussi des bons ciseaux (c’est plus simple et la plante cicatrise mieux).
    Mais il faut savoir qu’elles perdent leur pouvoir urticant :
    – entre 6 et 12 heures après la cueillette
    – dès les toutes premières minutes de la cuisson
    Si toutefois vous êtes piqués, sachez que le plantain frotté sur la peau ou l’huile d’olive guérissent rapidement la piqûre.
  • Pour la réalisation de poudre et de tisane vous coupez les têtes que vous ferez sécher. Si vous comptez utiliser les feuilles en cuisine, vous pouvez simplement prélever les feuilles.

PRÉPARATION

Il faudra nettoyer sa récolte soigneusement. Dans le premier bain, mettre un trait de vinaigre blanc pour que les insectes se décollent. 

L’ortie peut être mangé fraîche ou séchée.

Fraîche

Se cuisine un peu comme les épinards, dans l’eau bouillante (2-3 minutes). Hachée, elles pourront être ajoutées dans les soupes, les quiches, les sauces à spaghetti ou les omelettes.
CONSERVATION OPTIMALE : Les orties se conservent plusieurs jours au réfrigérateur, comme la plupart des légumes. Avant de les cuisiner, on peut les rafraichir en les faisant tremper.

Séchée

  • Si vous l’avez lavée, il faut s’assurer que l’eau s’évapore bien (le plus rapidement possible) et qu’on conserve les principes actifs.
  • Sans déshydrateur vous pouvez faire sécher, au printemps, sur un plateau au-dessus d’un radiateur ou près d’une cheminée. Surtout pas de soleil direct ou de chaleur trop intense pour le séchage au risque de perdre les principes actifs de la plante.
  • Temps de séchage : 3/4 jours suffisent
  • Elle peut être incorporée à diverses recettes pour accentuer les saveurs et pour ses propriétés. Nous pouvons aussi l’infuser pour se faire des tisanes.

CONGÉLATION

Pour congeler les feuilles d’ortie, plongez-les dans l’eau bouillante 1 minute, rincez à l’eau froide, bien égoutter et mettre au congélateur. Excellentes dans les lasagnes, les quiches, les recettes de pâtes.

Sources
http://lesplantescomestiblessauvagesduquebec.blogspot.com/